Retour vers Intro
Trouver qq chose ?
Plan
Ecrire ?
Ecrire
Qui suis-je ?
Qui
Introduction Lisbonne
Samedi
10 Juillet
 
Vendredi Samedi Dimanche Lundi Mardi
Arrivée Soir - Baixa -
Rossio
Tramway 28 - Barrio Alto - Belém Sintra -
Sâo Jorge
Alfama -
Restauradores
Graça - Parc des Nations
Palais de Fronteira -
Départ 12h00
   

 

Pratique - Liens
Météo
Séjours
Liens Portugal
Photos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Avant de démarrer, j'ai bouquiné quand même mon guide et Internet.
Ben oui, c'est pas comme toi qui ne prépare rien, hein ?
Hormis les différents quartiers, j'ai l'intention de prendre la plupart des funiculaires ( elevador ) et d'aller aux principaux belvédères ( miradouro )

Lisbonne Lisbonne On fait souvent la confusion entre les funiculaires qui font juste 300 ou 400m sur une pente très forte ... et les tramways.
A Lisbonne, bien sûr, il y a aussi des trams récents et pas seulement ces honorables wagons centenaires.
En gros, on va le faire au feeling et on verra bien ... comme d'hab !
Le seul truc à surveiller, ce sont les horaires et les jours de fermeture, surtout le Lundi.

8h30 : Le petit-déjeuner à l'hôtel Travel Park est plutôt bon et inclus dans les 62€ du prix de la chambre qu'on a réservé.
Ce matin, nous avons décidé de faire le trajet complet du tramway "touristique", le 28E pour "Electrico 28".
On passe ainsi par les quartiers les + typiques et on traverse Lisbonne de part en part. ( Site officiel Carris )
Tramway 28E Bon j'ai essayé, viens pas faire le difficile, de le retranscrire tant bien que mal car impossible de bien la visualiser sur un plan. Avec ça, t'es le roi du monde !

Bon, comme hier, c'est le souk au distributeur de billets de métro car j'ai pas de billet de 5 ou 10€ et j'ai juste des pièces pour prendre 2 AR.
J'arrive pas non plus à trouver comment on commande le forfait "7 colinas" qui permet de circuler toute la journée.
On comprendra + tard qu'il faut plutôt demander le "Viva Viagem"

10h00 : Nous descendons à la station de métro Martim Moniz.
C'est le départ de la ligne 28E. Alors tu me diras, mais ça m'étonnerait que tu ais suivi comme je te connais, que je descends alors que le tramway remonte et ne passe pas si loin de la station d'où on vient, Anjos.
Bon déjà, tu me parles mieux, et il faut savoir que c'est pas évident d'y monter en cours de route, surtout le week-end.
D'ailleurs, ça se vérifie puisque nous n'arrivons pas à grimper dans le 1er qui part gavé à bloc.

Tout d'un coup, tu sens l'ambiance de guerre, quand les réfugiés cherchent à prendre le dernier hélico avant de se faire massacrer à la machette par les rebelles qui envahissent l'ambassade.
Tout le monde se colle et y'a surtout les mamies portugaises qui n'ont pas du tout l'intention de faire la queue et se plantent au début de la file avec la ferme intention de ne pas lâcher le morceau.
C'est assez compréhensible d'ailleurs, si à chaque fois, elles devaient se coltiner tous ces ahuris qui pourrissent leur tramway.

On laisse donc monter les grand-mères qui vont faire leurs courses et on a 2 places assises, ce qui va me permettre de prendre des photos.
Nous achetons les billets directement au chauffeur.
C'est sûr que le Samedi n'est sûrement pas le meilleur moment pour prendre cette ligne.
Tu plonges assez vite dans de petites ruelles et il faut faire gaffe quand tu photographies pour pas de cogner dans les murs qu'on frôle vraiment de près.
Miradouro Santa Luzia Miradouro Santa Luzia Ici une belle vue à l'arrêt du Miradouro Santa Luzia, nous y reviendrons + tard.
Ce trajet permet de confirmer notre impression d'hier et on ne peut que constater le délabrement de beaucoup d'immeubles, surtout dans la partie de l'Alfama.
Et puis, quand on parle d'azulejos, il faut aussi bien intégrer que depuis la destruction de Lisbonne en 1755, les façades seront recouvertes de simples carrelages.
Dans l'immense majorité des cas, t'en voudrais même pas dans la salle de bains de ta belle-mère !
-
Nous voici maintenant dans le centre en traversant le Baixa aperçu hier soir.
Juste pour confirmer mon jugement, tu pourras constater ici que les magasins ne sont pas tous "Up-To-Date"

Nous basculons ensuite dans le Barrio Alto en retrouvant quelques ruelles et les mêmes bâtiments en piteux état.
basilique de l'Estrela Impossible à rater, la basilique de l'Estrela. Le quartier bordé par un parc change vraiment par rapport au Barrio Alto avant.
Mauvaise pioche car nous allons jusqu'au terminus à la station Campo Ourique ( Prazeres ). D'ailleurs, tous les passagers touristes vont directement à l'arrêt en face pour reprendre le tramway dans l'autre sens. Nous revenons à pied vers Estrela et on avait mal estimé la distance donc on se tartine 1km sans aucun intérêt.
Donc si tu fais ce trajet, autant descendre à la basilique.
Dans le jardin en face de la basilique qui n'a rien d'incontournable a lieu une cérémonie traditionnelle chez les étudiants portugais.
A la fin de leurs études, ils brûlent des rubans de couleur symbolisant une matière.
Barrio Alto

En retournant vers le Barrio Alto, nous voyons quelques immeubles qui sortent un peu du lot.
Barrio Alto Par contre, on bascule assez vite dans les ruines ensuite. Ces bâtiments sont la plupart insalubres et abandonnés.
On reste ébahi sur certaines affiches de mise en vente d'ailleurs !
Nous cherchons maintenant à rejoindre le miradouro Santa Catarina.
Comme toujours, il y a une buvette avec quelques tables et c'est sympa, après cette marche, de faire au halte au calme avec la vue imprenable sur le Tage.
13h00 : Bien que l'on puisse déjeuner avec un sandwich ou croque-monsieur à cette buvette, il y a en contrebas de cette terrasse ( escalier à droite lorsque tu regardes le fleuve ) un café branché, le Noobai .
Là aussi, une terrasse à l'ombre et nous arrivons à choper la dernière table libre. C'est Samedi, il fait beau donc rien d'étonnant.

2 grandes salades - Jus orange - Limonade - Cafés = 23€ .

Nous descendons ensuite vers la grande route longeant le fleuve car nous voulons récupérer un tramway ou un bus pour aller jusqu'à Belem.

Un peu au hasard en suivant la pente, nous passons par les ruelles du Barrio Alto mais vraiment rien d'intéressant. On lit partout qu'il y a un charme "désuet" ... mais la misère et le délabrement te saute à la figure surtout !

Nous tombons sur la voie du funiculaire de la Bica donc on la suit à pied sans attendre qu'il démarre. Dans ce sens, ça descend. Tant mieux !
 

Monastère des Jeronimos ...

15h00 : On chope le bus pour aller à Belém et le monastère des Hieronymites ( Jeronimos pour les initiés ). ( site officiel )
En gros, on ne sait absolument pas où s'arrêter. On a juste validé avec le chauffeur qu'il y allait ... Tu vois le degré de perfection !

Un gentil portugais nous fait signe qu'il nous indiquera quand il faudra gicler . Obrigado M'sieur.
En gros, pas de panique, attendre une place avec des arbres et des magasins après un crochet intérieur alors qu'on longeait le fleuve sur une rocade sans vie ... et on voit l'énorme monastère en face.
Donc, si tu rates, c'est que tu es une grosse buse !

Je prends le ticket combiné avec la Tour de Belém à 10€. Par contre, l'église est gratuite. On paye pour le cloître et le reste en gros.

On démarre par l'église Santa Maria dont les voûtes en étoile sont spectaculaires. D'ailleurs, toute cette masse a résisté au tremblement de terre malgré la finesse des colonnes.
Malheureusement, le style manuélin, si inutilement chargé, leur enlève cette légèreté. Ouais, tu vas vite comprendre que nous n'aimons pas du tout ce style ! ( Vues 360° ) et ( Visite virtuelle )
D'ailleurs, il n'est jamais sorti du Portugal ... et on le comprend.
A noter, la tombe de Vasco de Gama, le mec qui a inventé les rayons du même métal ou la lessive, je ne me rappelle plus !
Monastère des Jeronimos Monastère des Jeronimos

Bon, le cloître est le symbole même de cette chantilly architecturale.
Faut en faire des tonnes pour faire riche mais quand tu observes bien les détails, c'est fait à la serpe sans aucune finesse.
Rien d'artistique quoi, du tape-à-l'oeil assez grossier.
Monastère des Jeronimos Monastère des Jeronimos
Voilà, on en met partout et plein la vue ... comme les nouveaux riches. C'était d'ailleurs vrai et à cette époque, le Portugal était bien la 1ère puissance maritime et le fric rentrait à pleine cargaison des caravelles.
Seul l'immense réfectoire échappe un peu à ce déferlement et semble discret avec des azulejos pour illuminer et donner de la couleur.

Musée de la Marine ...

On ne s'attarde pas trop donc et juste à côté se trouve le Museu da Marinha.
Le guide nous indique des maquettes exceptionnelles et c'est vrai que nous sommes restés sur notre faim depuis la visite de la forteresse de Sagres avant-hier.
Museu da Marinha Entrée = 4€ et on commence effectivement par des maquettes anciennes.
Le seul souci, c'est qu'il n'y a aucun commentaire ou explication sur les évolutions et ce qu'ont apporté les Portugais !
On nous le bassine partout ( ouais, on a révolutionné la navigation ... ) mais que dalle pour l'expliquer. C'est vrai en plus, mais même si ici, on n'essaye pas d'être didactique, faut en faire des cure-dents de vos bateaux les gars !
Ensuite, ça devient assez vite chiant car tu arrives sur les navires de guerre actuels et là, on s'en fiche un maximum pour tout dire.

La 2ème aile est un hangar où sont exposés des galères comme on a pu en voir au musée de Venise.
Museu da Marinha Museu da Marinha

On fait une pause à la cafétéria du musée pour repérer où il faut aller pour la Tour de Belém.
Parce que mine de rien, depuis Lisbonne, nous n'avons que cette autoroute, où passent aussi la voie ferrée et il faut qu'on traverse pour aller du côté du fleuve !
On longe donc cette rocade pendant + d'1km avant d'arriver à ce pont pour piétons. Sympa et vachement pratique la visite !
Musée Berardo Avant nous avions traversé au niveau du Musée Berardo. Aussi connu sous le terme de Centre Culturel de Bélem.
18h10 : On cavale car la Tour ferme à 18h30 et ....
Bon, t'as compris, les visiteurs ne rentrent plus après 18h00 ! Je me doutais bien que c'était une connerie d'acheter d'avance. Je ne le fais jamais pourtant ...
Déjà, j'avais pas vraiment regardé l'heure et c'est vrai qu'on a perdu du temps à venir ici à pinces depuis le monastère ! ( Visite virtuelle )

Juste pour info, cette tour était auparavant en plein milieu du Tage pour protéger Lisbonne et c'est le tsunami de 1755 qui l'a délicatement déposé sur le bord. On imagine mieux la force de ce tremblement maintenant !
Nous remontons le long de la rive jusqu'au Monument des Découvertes, surnommé le "Poussez pas derrière"
On comprend bien en le regardant.
Nous découvrons aussi qu'il existe juste en face un passage souterrain pour traverser la voie ferrée et l'autoroute. Donc un repère facile pour toi.
Un peu partout, on lit aussi que ces berges sont propices à admirer le fleuve et le soleil couchant ... et gnagna gnagna.
Déjà, c'est pas simple de se promener car un bassin empêche de passer et faut faire un détour. Il y a une terrasse mais c'est un hôtel de luxe et le moindre verre d'eau doit coûter un bras !
Et puis, soyons pragmatiques. Y'a quoi en face ?
Ben des cuves de pétrole !
Ah ça rigole moins d'un coup.
C'est comme pour les belvédères, c'est pas parce qu'on est en hauteur que ce qui est moche en bas ... devient joli !
Et pourtant, y'a du monde finalement. Beaucoup de lisboètes viennent prendre l'air ici, même si t'es à 20m d'une autoroute à 6 voies mais bon, chacun son truc.

Pastéis de Belém ...

19h00 : Finalement, le truc le + connu de Belém, et peut-être de Lisbonne, c'est d'abord ces adorables petits gâteaux. Et le temple de cette adoration c'est la pâtisserie du même nom.
Pastéis de Belém Pastéis de Belém Bien sûr, tout le monde passe ici et t'imagine bien que c'est la guerre le week-end !
2 solutions :

- Soit tu veux juste acheter des gâteaux pour les emporter. A ce moment la file d'attente qui s'étire sur 20m dehors est pour toi !

- Soit tu veux les manger dans une salle. A ce moment, tu soupires en te disant que cette foule n'est qu'un détail insignifiant et tu rentres comme un grand.
Tu vas alors constater que ce n'est pas le magasin de grand-mère avec une arrière-salle obscure. Il y a 4, 5 ou 6 grandes salles !
Tu sautes sur une table vide dès que t'en vois une ou tu vas jusqu'au fond comme nous ... et tu attends sagement dans une file.
Et ça va durer 20 bonnes minutes. C'est très dérangeant d'ailleurs, car tu as les heureux qui dégustent leurs pastéis goulûment alors que les misérables debout les assassinent de leurs regards :
- Alors, tas pas fini ? Tu vas te casser dis !

Waouuuuh, c'est à nous. Encore un serveur parlant français. Donc ça va vite et le gars est sympa comme tout.
On en prend 2 chacun à 0,90€ pièce. C'est encore chaud et délicieux !
C'est aussi l'avantage de les manger sur place.

20h00 : Cette fois, nous revenons par le tramway n°15.
Nous descendons à la Place du Commerce. On va essayer de dîner dans le coin.
Avant, nous voulions voir cette façade Art Nouveau ( c'est notre truc ça par contre ). Un ancien cinéma (Animatografo do Rossio) devenu un Sex Shop. Dommage qu'il soit en train de se dégrader, lui aussi malheureusement.
Dans cette rue des Sapateiros, on voit plusieurs petits restaurants mais personne dehors. Je t'ai dit, le centre se vide le soir.
On n'a pas envie non plus d'aller dans les "tipico" usines.
Il y en a 1 complet, 1 vide et 1 qu'on sent bien.
Licorista O Bacalhoeiro Des voûtes en pierre, du monde mais pas trop ... et des portugais surtout.
C'est le Licorista O Bacalhoeiro.

Bon allez, encore un serveur qui parle français. D'un côté c'est pratique mais on améliore vraiment pas notre portugais.
Tapas Poulpe = 3€. T'en fais pas, j'ai bien demandé avant et c'est raisonnable donc on accepte.
Il nous conseille une spécialité de la maison : le poulet dans son sang et au vinaigre.
Je t'accorde que ça donne moyennement envie comme ça. Mais bon, faut goûter autre chose que la morue, non ?

Nous voyons arriver 1 casserole remplie sur la table. C'est accompagné de riz.
C'est bon, même si tout baigne dans du noir. Aucun regret et impossible de finir cette gamelle même à 2. La portion ne coûte que 6€ en plus.
Nous avons même droit à un petit verre gratuit de liqueur de cerise.

Bref, je te le conseille et tu vas pas te ruiner. Ça te laissera du budget pour le magasin en face, grand fou !

 

 
Sintra - Sâo Jorge - Santa Justa .... Coq Barcelos
 
 
 


Carte du circuit vers le Portugal depuis Bordeaux

 

 

 

 

 

Tramway 28E
Tramway 28E

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Plan de l'Alfama

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Ça frôle aussi dans le Barrio Alto.


Un peu de mieux vers l'Estrela.


Une ancienne pharmacie


Intérieur de la Basilique Estrela

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Et en plus, c'est désert !


Des graffitis cachent la misère !


Un petit air de Montmartre ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Monastère des Jeronimos
Monastère Jeronimos.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


A l'époque c'était gonflé de voler la-dedans, hein !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tour de Bélem
Tour de Bélem

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pastéis de Belém
Pastéis de Belém

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
     
         

Salamanque | Monsanto | Evora | Tavira | Portimao | Lisbonne | Obidos | Coimbra | Porto | Bom Jesus | Bilbao